Les soins

Maladies parodontales et diabète

Environ un tiers des diabétiques sont atteints de maladies parodontales, l'impact du diabète sur ces maladies est connu depuis environ 50 ans.

- Le diabète est un facteur de risque de développement de maladies parodontales.

- Les diabétiques de type 1 (généralement enfants et adolescents) présentent une forte tendance aux maladies parodontales.

- Les diabétiques de type 2 souffrent généralement de formes plus sévères de ces maladies.

- L'amélioration du contrôle glycémique chez les diabétiques de type 1 réduit la gravité de la maladie parodontale.

Quelques mots sur la maladie parodontale

C'est une affection infectieuse chronique qui se développe avec le temps. Sa cause principale est la plaque dentaire. Les bactéries entraînent le décollement des gencives et la destruction des tissus de soutien de la dent (os alvéolaire par exemple) et finalement la chute des dents. Il est généralement reconnu que le diabète est un facteur de l'évolution rapide de la maladie parodontale et, non équilibré, il risque d'entraîner une perte de dents rapide.

- La recherche scientifique démontre que les enfants atteints de diabète de type 1 souffrent cinq fois plus de maladie parodontale que les autres.

- Chez les diabétiques adultes de type 2 on remarquera trois fois plus de cas de maladie parodontale que chez le reste de la population.

- Un facteur de risque supplémentaire, le tabagisme par exemple multiplie le risque par sept.

Comment ça se passe? Quel est le processus?

• Le diabète atteint le fonctionnement des cellules du système immunitaire comme les macrophages, lymphocytes neutrophiles, etc., par atteinte de :

- l'adhérence

- la mobilité des cellules (chimiotaxie)

- la phagocytose

Ces phénomènes retardent la réaction de l'hôte et la création de cytokines qui agissent sur les tissus des gencives/l'os alvéolaire en réagissant de manière plus agressive.

• Modification de la capacité de cicatrisation d'une plaie (par atteinte des fibroblastes), cellules responsables de la fabrication du collagène et de la cicatrisation.

Au cours des dernières années la possibilité d'une influence inverse a été suggérée.

Outre le fait que le diabète accélère l'apparition de la maladie parodontale, des études montrent une influence inverse, la maladie parodontale ayant, comme tout processus inflammatoire infectieux, une influence négative sur l'équilibre du diabète. Ce qui signifie qu'une maladie parodontale non traitée peut rendre difficile l'équilibre du diabète via :

- L'augmentation de l'insinulorésistance.

- La hausse de la glycémie, les glucides qui ne pénètrent pas dans les cellules demeurent dans le système sanguin.

Le traitement du parodonte est donc impératif pour les diabétiques et peut favoriser l'équilibre de la maladie.

Résumé

1. il existe une forte corrélation entre la maladie parodontale et le diabète.

2. Ce lien est réciproque et chaque maladie influence l'autre.

3. Le traitement de la maladie parodontale chez des diabétiques est non seulement possible mais fortement recommandé car il a un impact sur l'équilibre du diabète.

4. Un diabétique soigné par un spécialiste en parodontologie a toutes les chances de garder ses dents.

5. À long terme, un diabétique non atteint par la maladie parodontale aura plus de chances de réussite lors de la pose d'implants.

Posez vos questions:
Nom:
Veuillez indiquer le nom du champ
Message:
Adresse électronique:
Téléphone:
Votre message a été envoyé